Règles irrégulières : 4 causes les plus courantes

with Aucun commentaire
causes des règles irrégulières

Au cours de sa vie, il est tout à fait normal pour une femme d’avoir ponctuellement des cycles menstruels irréguliers, notamment durant la puberté, lorsque s’installe les premières règles. Cependant, si les règles sont fréquemment irrégulières, il convient d’en parler à son médecin car cela pourrait être causé par un problème plus grave. Alors, comment savoir si votre cycle est irrégulier et pourquoi ?

Comment reconnaître des règles irrégulières

Voici quelques symptômes qui suggèrent que votre cycle menstruel est irrégulier :

  • Saignements en dehors des règles (spottings).
  • Saignements très abondants pendant vos règles (ménorragies).
  • Règles qui durent plus longtemps que la normale (plus de 7 jours).
  • Règles absentes, ou qui surviennent en avance/en retard.

Un cycle régulier dure normalement 28 jours environ et est considéré comme irrégulier s’il dure moins de 21 jours ou plus de 35 jours. Concrètement, lorsqu’on observe une variation de la durée du cycle menstruel de plus de 5 jours d’une fois sur l’autre, on dit qu’il est irrégulier.

Les règles irrégulières sont généralement causées par des changements hormonaux, un déséquilibre hormonal, avant la ménopause et en cas de sport intensif. Mais quelles sont les autres raisons ? Voici le top 4 des principales causes à l’origine de règles irrégulières.

Stress ou état dépressif

Il est normal d’éprouver du stress ou d’avoir quelques phases de déprime – nous vivons toutes des périodes anxieuses ou des coups de blues ! Cependant, lorsque ces états s’installent quotidiennement ou qu’ils sont associés à une consommation excessive de café ou de tabac, cela nuit au bon fonctionnement de notre corps. Le stress peut interférer avec l’ovulation qui se produit normalement tous les mois. Lorsque votre corps produit plus de cortisol, l’ovulation peut être stoppée et l’arrivée des règles ainsi retardée.

Quelques astuces pour combattre l’anxiété :

  • Réduisez votre consommation d’excitants, à savoir le café, le thé, l’alcool ou encore le tabac.
  • Mangez des aliments anti-stress (poissons gras, œufs, avocats, chocolat, etc.)
  • Veillez à dormir suffisamment.
  • Pratiquez une activité sportive régulière.
  • Essayez de méditer ou au moins de prendre du temps pour vous.

Les changements hormonaux

Les bouleversements hormonaux qui ont lieu durant la puberté et la ménopause entraînent presque systématiquement l’irrégularité des règles.

Pendant la puberté

Les premières règles surviennent entre l’âge de 8 et 15 ans. Après l’arrivée des premières règles, il est fréquent que le cycle soit irrégulier pendant environ 2 années. Ensuite, le cycle devrait commencer à se réguler. Si ce n’est pas le cas, cela peut être lié à une prise ou une perte de poids rapide, ou encore au stress. En cas de doute, mieux vaut consulter un gynécologue.

Avant la Ménopause

La transition vers la ménopause (périménopause) dure entre 4 et 8 ans, et a lieu entre 40 et 50 ans en moyenne. Vous pouvez ainsi avoir des règles irrégulières car votre corps va progressivement arrêter d’ovuler, ce qui rendra l’arrivée des règles imprévisibles. La durée des règles et du cycle va donc varier, et votre flux peut être plus abondant ou plus faible qu’à l’accoutumée. Vous remarquerez aussi que les règles ne surviennent plus chaque mois pour finalement disparaître complètement à la ménopause.

Perte ou prise de poids importante

prise de poids avant les règles irrégulières Perdre ou prendre du poids sur une courte période peut rendre votre cycle menstruel irrégulier. En cas de prise de poids, il est possible que votre corps produise trop d’œstrogènes, ces hormones agissent notamment au niveau des organes génitaux. Lorsque votre corps produit trop d’œstrogènes, cela peut affecter la fréquence de vos règles voire même provoquer l’arrêt des règles.

Si a contrario vous perdez beaucoup de poids, le corps cesse de produire les hormones qui ont pour rôle de stimuler l’ovulation. Pire, un amaigrissement important peut entraîner l’anémie, causant migraines, étourdissements et fatigue. Vous pouvez alors avoir des règles irrégulières ou constater que vos règles se sont arrêtées. La perte de poids est aussi une cause courante de retard ou d’absence des premières règles.

Syndrome des ovaires polykystiques

Communément appelé SOPK, il s’agit d’une maladie hormonale fréquente qui peut survenir à tout moment entre 15 et 45 ans. Le SOPK est causé par un déséquilibre hormonal qui provoque des cycles menstruels très longs, l’absence de règles et des problèmes de fertilité.

schéma du syndrome des ovaires polykystiques Les symptômes courants du syndrome des ovaires polykystiques comprennent :

  • prise de poids importante ;
  • acné ;
  • perte des cheveux (alopécie) ;
  • pilosité excessive ;
  • diabète.

Ce syndrome est souvent caractérisé par une hypertrophie des ovaires avec de petits kystes sur les bords extérieurs. Grâce à un test sanguin, un examen pelvien et ou une échographie, votre médecin pourra vous dire si vous souffrez d’un SOPK. Le traitement de ce syndrome passe notamment par une amélioration significative de l’hygiène de vie.

De manière générale, les règles irrégulières peuvent être le signe avant-coureur d’un problème de santé plus grave. Si vos cycles menstruels sont souvent irréguliers, parlez-en avec un gynécologue.

Répondre