Avec son concept innovant, la culotte menstruelle aussi appelée culotte de règles révolutionne le monde des protections hygiéniques féminines. Aussi simple à utiliser qu’efficace, ce sous-vêtement a tout pour séduire : réutilisable, sans odeur, esthétique et sans risque pour la santé. Concrètement, sous quelle forme se présente-elle et comment fonctionne-t-elle ?

La culotte menstruelle : réutilisable et écologique

une culotte menstruelleUne fois enfilée, une seule culotte de règles sert de protection jusqu’à 12 heures d’affilé grâce à sa zone absorbante. Discrète et peu encombrante, elle se glisse dans le sac à main et s’emporte partout avec soi : à l’école, au bureau ou en vacances.

Composée de tissus résistants et lavables, la culotte menstruelle a la particularité d’être réutilisable, contrairement aux serviettes hygiéniques classiques. Or chaque année, c’est 45 milliards de déchets menstruels principalement composés de plastique qui sont produits dans le monde. Alors que ces déchets sont polluants et chers à traiter, la culotte menstruelle quant à elle peut-être utilisée plusieurs années, de 5 à 7 ans. Elle est parfaitement compatible avec une démarche de consommation plus responsable et écologique.

La culotte menstruelle est par ailleurs particulièrement appréciée des jeunes filles et des femmes qui ne sont pas à l’aise avec les protections internes telles que la coupe menstruelle ou ne peuvent pas les utiliser.

Comme la culotte de règles n’est pas une protection interne qui retient le flux menstruel à l’intérieur du vagin, aucun risque de faire un syndrome du choc toxique.

Une protection hygiénique efficace grâce à sa technologie

Si les culottes menstruelles sont composées de plusieurs couches, elles sont loin de donner un effet “couche-culotte”. Elles sont du reste plus fines que les serviettes hygiéniques classiques et bien plus confortables de par leur technologie.

D’une composition sûre et sans risque pour la santé, les culottes de règles sont généralement constituées de 3 tissus différents :

  • la première couche, en contact avec la peau, est en coton ce qui la rend douce et respirante ;
  • la deuxième couche est un tissu hyper-absorbant en fibres végétales (bambou ou eucalyptus) pour rester au sec,
  • la troisième couche est un textile imperméable (polyester et/ou PUL) qui permet de ne pas tâcher ses vêtements ou avoir de fuites.

Le revêtement extérieur de la culotte menstruelle sert au confort et à l’esthétique. Il peut être composé de coton, d’élasthanne, de Lycra, de polyamide etc. Cela dépendra entièrement du modèle choisi.

Un large choix de modèles et de tailles de culottes de règles

Le marché des culottes menstruelles est en pleine expansion et plusieurs marques françaises proposent aujourd’hui leur propre collection de culottes et accessoires. On peut citer notamment Fempo, Elia Lingerie, Réjeanne, Blooming ou encore Smoon.

Généralement, 3 types d’absorptions sont disponibles pour les culottes :

  • flux léger, équivalent à 2 tampons,
  • flux moyen, équivalent à 3 tampons,
  • flux abondant, équivalent à 4 tampons.
Pour se procurer une culotte menstruelle de qualité française, il faudra débourser entre 25 et 40 euros environ, selon les marques et modèles.

La culotte de règle se décline en divers tailles, coloris, coupes et finitions (dentelle, plumetis, etc.). Il existe même des tangas et des maillots de bain menstruels.

Répondre