Comment choisir sa culotte menstruelle : les critères à prendre en compte

Plusieurs critères sont à considérer pour bien choisir sa marque et son modèle de culotte menstruelle. Dans ce guide, je vais vous expliquer ce qu’il faut prendre en compte pour choisir vos culottes de règles en fonction de votre flux et de vos besoins. Les nombreux modèles des différentes marques que j’ai pu tester ces 2 dernières années m’ont permis de comprendre ce qui comptait vraiment en matière de sous-vêtements menstruels.

Si vous souhaitez connaître mon avis sur ces modèles et profiter de codes promos, jetez un œil à mon comparatif en cliquant ici.

Critères à prendre en compte pour bien choisir sa culotte de règles

Voici la liste des critères essentiels à connaître avant d’acheter une culotte menstruelle. Chacun de ces points sera approfondi dans la suite de cet article.

  • Pays de fabrication. Que ce soit pour des raisons financières ou éthiques, ce critère permet de faire déjà le tri en vous orientant vers certaines marques plutôt que d’autres. Si votre budget est serré, le made in France vous sera moins accessible, mais vous trouverez certainement votre bonheur parmi les culottes fabriquées au sein de pays voisins, en Europe.
  • Modèle ouvrable ou non sur les côtés. Il existe des culottes menstruelles avec système d’ouverture sur les côtés ou pads amovibles pour en changer très facilement. Ce peut être une caractéristique primordiale pour certaines d’entre nous.
  • Capacité absorbante : faible, moyenne ou forte. C’est le critère principal à prendre en compte pour bénéficier d’une protection efficace. Plus l’absorbant est épais, plus sa capacité d’absorption est importante. A noter que l’abondance du flux menstruel varie au fil des jours de règles.
  • Forme de la culotte : échancrée, couvrante, shorty, boxer, tanga, etc. Généralement, plus le modèle est couvrant, plus il est sécurisant face au risque de fuite. Aussi, certaines formes sont plus discrètes que d’autres sous les vêtements.
  • Taille et emplacement de la zone absorbante. Suivant la direction de votre flux, vers l’avant, vers l’arrière ou central, il faudra bien vérifier que la protection soit adaptée (largeur de l’entrejambe, longueur et position de l’absorbant).
  • Matières utilisées et présence d’une doublure. Certains tissus sont plus drainants que d’autres. Un tissu doublé peut faire transpirer davantage et allonger le temps de séchage des culottes. 

critère pour choisir sa culotte de règles

Bien sûr, l’aspect esthétique compte également lorsqu’on choisit ses culottes de règles. Modèle avec dentelle, plumetis, motifs, liseré de couleur, taille haute : c’est purement une affaire de goût. A vous de voir quel style vous correspondra le mieux 😉.

Le choix du pays de fabrication des culottes menstruelles

Je vous conseille de commencer par trier les marques en fonction du pays de fabrication. Ce critère va vous orienter vers des marques plus ou moins éco-responsables. N’hésitez pas à vous intéresser de près à leurs valeurs et leur éthique, si c’est important pour vous. Cela permet d’éliminer déjà une grande partie des marques de culotte de règles. 

En choisissant des culottes menstruelles fabriquées en France, vous contribuez à l’économie locale et c’est un gage de qualité important. Les finitions sont généralement irréprochables et la solidité des tissus confère aux culottes une bonne longévité, à condition d’en prendre soin. Malheureusement, les modèles made in France sont souvent les plus chers, à partir de 35€ environ la culotte pour flux moyen. 

Marques de culottes fabriquées en France : Elia Lingerie, Réjeanne, Marguette, Pourprées, Petites Culottées.

Plusieurs marques françaises proposent des culottes menstruelles fabriquées en Europe. Les prix sont plus accessibles et la qualité reste très élevée. Si votre budget est limité mais que vous êtes soucieuse de l’environnement, c’est LE bon compromis entre prix abordable et consommation responsable.

Marques de culottes fabriquées en Union Européenne : Loulou, Moodz, Jho, Peach Day.

😍 Bon plan ! Bénéficiez de -10% sur le site de Loulou avec le code promo : MESMENSTRUELLES10 
Voir la collection

De nombreuses marques réputées proposent des culottes de règles efficaces fabriquées hors Union européenne, souvent en Tunisie ou en Asie. Les prix sont abordables pour les petits budgets et les capacités absorbantes des modèles pour gros flux sont plus que satisfaisantes. En revanche, les tissus sont moins durables et les finitions laissent parfois à désirer. J’ai aussi remarqué que mes culottes en provenance de Chine sont plus sujettes aux odeurs…

Marques de culottes fabriquées hors UE : Modibodi, Smoon, Thinx, Blooming, Fempo.

A savoir que les culottes menstruelles de grande surface (Nana, DIM, etc.) sont fabriquées à moindre coût, pour de simples questions de rentabilité à très grande échelle. Si le pays de fabrication n’est pas mentionné sur l’emballage ou sur le site internet, c’est généralement qu’il n’y a pas de quoi être fier. Celui-ci se trouve certainement à l’autre bout du monde !

Attention ⚠ d’innombrables “fausses” marques de culottes vendent cher des produits de moindre qualité en dropshipping. Pour repérer ces arnaques et ne pas tomber dans le panneau des promotions alléchantes, lisez mon article sur le sujet.

Culotte menstruelle avec ou sans ouverture sur les côtés

Il peut être bien d’avoir dans sa garde-robe des culottes menstruelles avec ouvertures sur les côtés. Quel est l’avantage de ces modèles ? Des ouvertures placées sur les côtés de la culotte (clips, velcro ou agrafes) permettent de la retirer sans avoir à enlever son pantalon ni ses chaussures. On range ensuite la culotte utilisée dans une pochette étanche pour la rincer plus tard, et on en remet une propre en quelques secondes grâce aux attaches. Cette petite innovation s’avère très pratique lorsqu’on est au bureau, en cours, ou en voyage ! 

culotte de règles détachable

Voici les marques qui proposent des modèles de culottes de règles détachables ou dotées de pads interchangeables : Jho, Slowen, So’Cup, Et Alors lingerie, Mypads, Modibodi.

Et si vous souhaitez lire plus de conseils, vous pouvez retrouver mon comparatif dédié ici

Capacité d’absorption en fonction de l’abondance du flux

La majorité des marques proposent trois catégories de modèles de sous-vêtements menstruels : pour flux abondant, pour flux moyen et pour flux léger. La capacité absorbante des culottes est à choisir en fonction des protections que vous utilisez habituellement et de la fréquence à laquelle vous devez les changer.

Si vous n’avez aucune idée de l’abondance de votre flux menstruel, vous pouvez réaliser le test de Highman en ligne sur le site d’Elia Lingerie en cliquant ici. La marque vous suggère en même temps des modèles adaptés à votre flux. 

Les modèles made in France d’Elia vous font craquer ? Utilisez le code promo CYCLE10 pour obtenir -10% de réduction sur le site.

critères pour savoir l'abondance du flux

Prenez aussi en compte le fait que l’intensité du flux menstruel varie durant les règles, il est plus ou moins fort en fonction de si vous êtes au premier ou au dernier jour des règles. 

Personnellement, voici comment évolue mon flux :

  • Jour 1 : flux moyen
  • Jour 2 : flux abondant
  • Jour 3 : flux moyen
  • Jour 4 : flux faible.

Je dois donc utiliser les culottes menstruelles dont les capacités d’absorption sont adaptées en fonction du jour de règles. Voici alors les modèles dont j’ai besoin : 

  • Jour 1 : deux culottes flux moyen le jour et une culotte flux abondant la nuit
  • Jour 2 : deux shortys flux abondant le jour et une culotte flux abondant la nuit
  • Jour 3 : une culotte flux moyen le jour et une culotte flux moyen la nuit
  • Jour 4 : un tanga flux léger le jour.

guide d'utilisation des culottes menstruelles

Mon flux étant le plus abondant le deuxième jour de mes règles, je porte un shorty flux abondant toute la matinée et un autre un shorty flux abondant tout l’après-midi. Lors du troisième jour en revanche, une seule culotte menstruelle suffit pour toute la journée car mon flux est moyen.

Choisir la forme de la culotte de règles

Aujourd’hui, il existe divers types de sous-vêtements menstruels. Voici les principales formes, de la plus couvrante à celle qui l’est le moins : cycliste, boxer, shorty, culotte, culotte échancrée, tanga, string. Logiquement, plus la forme est couvrante, plus la surface d’absorption est grande et moins le risque de fuite est important. Par exemple, le shorty est bien adapté pour les jours de flux abondant tandis que le tanga est amplement suffisant en fin de règles, lorsque le flux est faible.

Mais la forme du sous-vêtement de règles a également son importance d’un point de vue pratique et esthétique. En effet, si l’on fait du sport avec une culotte menstruelle trop échancrée, celle-ci risque de nous rentrer dans les fesses toutes les 5 minutes… pas très confortable ! Côté esthétique, les coutures d’une culotte sont plus visibles que celles d’un shorty ou d’un tanga sous un jean moulant puisqu’elles se placent sur le bombée des fesses. 

forme du tanga et shorty menstruel

Voir ces modèles sur le site de Modibodi

Taille de la zone absorbante : un critère important

Avant d’acheter une culotte menstruelle, je vous recommande de vérifier que la taille et l’emplacement de la zone absorbante soient adaptés à la direction de votre flux menstruel. Si ces informations ne sont pas vérifiables sur le site web de la marque, n’hésitez pas à les contacter afin de leur poser la question. 

Pour déterminer la direction de votre flux menstruel c’est très simple, observez une serviette hygiénique jetable après l’avoir portée durant 2-3 heures. 

  • Si le flux menstruel est plutôt situé à l’avant de la serviette, vous devrez impérativement choisir une culotte menstruelle dont la protection absorbante remonte bien haut à l’avant.
  • Si le flux menstruel est situé à l’arrière de la serviette, vous choisirez une culotte dont la protection remonte haut à l’arrière, voire jusqu’en bas du dos.
  • Si le flux menstruel s’est accumulé au milieu de la serviette, privilégiez un modèle dont l’entrejambe mesure plus de 7 cm de large. Ayant moi-même un flux central, je trouve qu’environ 8 cm de large c’est très bien. 

Voici deux modèles dont la zone absorbante est suffisamment étendue pour la plupart des flux :

Shorty grand flux Moodz

longueur de l'absorbant

Découvrir ce shorty

Culotte flux moyen Loulou

longueur abosrbant louloucup

Découvrir cette culotte

Pour vous aider à y voir plus clair, j’ai créé des visuels montrant la taille des zones absorbantes de toutes les culottes menstruelles que j’ai testées sur cette page

Matières qui composent les culottes

Pour ce qui est de la composition, voici les trois éléments à considérer lorsqu’on choisit ses culottes menstruelles.

  1. Le corps de la culotte, c’est-à-dire toute la culotte excepté la zone absorbante. Le corps de la culotte menstruelle est généralement doublé, mais certaines sont composées d’un seul tissu, comme sur une culotte classique. Lorsqu’elle est doublée, la culotte de règles est plus confortable et mieux finie. Néanmoins, elle met plus de temps à sécher une fois lavée, et en été, deux couches de tissus tiennent logiquement plus chaud qu’une seule.
    Exemples de modèles non doublés pour celles qui craignent la chaleur : la culotte Emilie de chez Loulou, ainsi que toutes les culottes vendues par les marques Smoon et Blooming.
    Le corps de la culotte peut être en coton ordinaire, en coton biologique ou bien en matière synthétique style lycra. Cela n’a pas vraiment d’importance, puisque c’est avant tout une question de goût. Personnellement, j’ai remarqué que les culottes lisses et satinées style lycra tiennent mieux au corps que celles en coton.
  2. Le tissu drainant. Ce tissu compose la couche supérieure de la zone absorbante, il est au contact direct de l’intimité. Son rôle est de drainer rapidement le flux menstruel vers le textile absorbant situé juste en-dessous. Sur la plupart des culottes menstruelles, il est en coton. Mais je le trouve plus performant lorsqu’il est en tissu synthétique comme sur les culottes Smoon ou bien en laine comme sur les culottes Modibodi (qui dit laine dit aussi un peu plus fragile).
  3. Le textile absorbant. Celui-ci est plus ou moins épais en fonction de si la culotte menstruelle est destinée aux flux moyens ou abondants. Ce textile est soit en bambou, soit en tencel. Les capacités d’absorption sont équivalentes. Cependant, le tencel étant issu du bois de forêts d’eucalyptus gérées durablement, il est plus écologique que le bambou dont la culture entraîne des déforestations importantes en Asie.

Le saviez-vous ? Certaines culottes menstruelles comme les Smoon sont sans couture ! Leurs bords sont pliés et collés sur eux-mêmes. Ce sont des modèles invisibles sous les vêtements et moins sujets aux fuites puisque le textile imperméable n’est pas percé au niveau des coutures. Cliquez ici pour découvrir les culottes Smoon.

Pour aller plus loin, voici une interview très intéressante de la cofondatrice de Réjeanne au sujet de la composition des culottes menstruelles.

Commenter